Collectif de vigilance Paris 12 pour les droits des étrangers
Membre du réseau éducation sans frontières                 
 

Tract XIIe en soutien aux grévistes sans papiers du XII !


Des sans-papiers luttent pour la régularisation de leur situation administrative Cela se passe près de chez vous SOUTENEZ-LES !

D ans le prolongement du mouvement engagé le 15 avril 2008, et avec le soutien d’un large front syndical et associatif, plus de 6 000 travailleurs-euses sans papiers du nettoyage, de la sécurité, de la restauration, de la construction, de l’aide à la personne, dits « sans papiers », sont en grève depuis le 12 octobre 2009 sur leur lieu de travail ou sur leur secteur d’activité pour obtenir leur régularisation administrative. Ces travailleurs-euses sont indispensables dans certains secteurs de notre économie (bâtiment, travaux publics, nettoyage, sécurité, restauration, aide à la personne, garde d’enfants, agro-alimentaire, confection...).

• Ils travaillent depuis de nombreuses années (parfois 10 ans) cotisent (retraite, maladie, chômage...), paient des impôts.

• Ils font le travail dont personne ne veut, parce que trop pénible, trop dur, trop mal payé, avec des horaires impossibles.

• Parce qu’ils sont « sans papiers », ils sont privés de leurs droits.

• Ils sont confrontés à l’arbitraire des préfectures de la région parisienne, chacune imposant ses propres règles.

C’est pour en finir avec ces injustices que des travailleurs « sans-papiers » ont eu le courage de dire « ASSEZ ! » et se sont mis en grève. Avec les syndicats et les associations (CGT, CFDT, FSU, Solidaires, UNSA, Femmes Égalité, Cimade, LDH, RESF, Autremonde, Droits Devant), ils exigent un texte qui définisse des critères de régularisation par le travail « améliorés, simplifiés et appliqués sur l’ensemble du territoire »

RÉGULARISER LES TRAVAILLEUR(EUSE)S SANS PAPIERS C’EST BON POUR TOUS LES SALARIÉS !

Sur le 12e arrondissement :
Trois sites sont en grève

(certains salariés sont en grève depuis septembre 2008)

- RANDSTAD Intérim (agence située 30, avenue Daumesnil),

- ADECCO Intérim (les travailleurs grévistes, expulsés de plusieurs agences, ont rejoint le « piquet de grève » du 30, avenue Daumesnil), IISS expulsés de la rue des Meuniers, les grévistes occupent désormais le local d’ISS situé 78, rue Championnet dans le 18e.

Pour certains salariés, les employeurs refusent de remplir les formulaires officiels qui permettraient la régularisation de ces travailleurs. Pour d’autres, l’employeur a reconnu qu’ils travaillaient dans son entreprise et s’est engagé à les embaucher : leurs dossiers de demande de régularisation au titre du travail ont été déposés en Préfecture mais, depuis de très longs mois, es dossiers sont toujours en attente.

- AFTAM Grâce à leur forte mobilisation et aux soutiens qu’ils ont reçu, les salariés qui ont longtemps occupé leur entreprise Cour Saint-Eloi, viennent de signer avec leur employeur un protocole d’accord favorable à leur régularisation.

Dans le 12e, un mouvement de soutien aux grévistes s’est constitué composé des représentants des grévistes d’Addeco, de Randstad, d’ISS, de l’UL CGT 12e, SUD Poste 12, Sud Rail 12, ATTAC 12, la Ligue des Droits de l’Homme 12, la Commune Libre d’Aligre, Collectif de Vigilance Paris 12 pour les droits des étrangers-RESF, CNT, Parti Socialiste 12, Gauche Alternative 12, Nouveau Parti Anticapitaliste 12, Parti de Gauche 12... et appelle les habitants de l’arrondissement à soutenir la lutte des travailleur(euse)s sans papiers.

Le Conseil d’arrondissement du 12e a voté un vœu demandant la régularisation immédiate des travailleurs sans papiers à Paris et l’égalité de traitement sur tout le territoire.

VENEZ LES RENCONTRER,
SIGNER LA PÉTITION
LES SOUTENIR FINANCIÈREMENT
SUR LEURS LIEUX D’OCCUPATION.

Téléchargez , diffusez le tract de soutien

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette