Collectif de vigilance Paris 12 pour les droits des étrangers
Membre du réseau éducation sans frontières                 
 

10 jours de soutien et de solidarité avec les "sans papiers":EXPOSITIONS


10 jours de soutien et de solidarité
avec les "sans papiers" :
2 EXPOSITIONS

Salle des fêtes de la mairie du 12e

VERNISSAGE
MARDI 25 JANVIER 2011 19H
vente dédicace du recueil de Brouck
au profit des travailleurs sans papiers

---------

- Voyage au bout de l’envers Originaux du recueil de Brouck « REPORTAGES »... Plutôt « TÉMOIGNAGES DESSINES » qui tentent de raconter l’énergie et la conviction de ces gens admirables, qui luttent pour une vie plus décente, contre la précarité, l’exploitation, l’injustice, tares entretenues par un système qui s’acharne à les broyer et les couler sous la chape de l’oubli. Ces gens ordinaires, si extraordinaires sont en fait à l’exact opposé des porcs qui nous « gouvernent » : solidaires généreux convaincus, utopismes, entiers, debout.... Ils sont les NOUVEAUX RÉSISTANTS !.... Parrainés, aidés, secourus, soutenus par des militants, fourmis efficaces et discrets, qui parfois arrachent un « sans papiers » d’un avion, organisent fêtes réunions, spectacles, pour récolter des sous qui alimentation la lutte, militants qui en réciproque, redéveloppent leur force d’action à leur contact. Toutes ces belles personnes ne luttent pas seulement pour la solidarité, ils œuvrent ne chantier souterrain d’une autre société, ou l’être humain redeviendrait l’élément pilier, ou le fric ne serait plus une fin en soi, ou le partage serait la valeur principale. QUEL BOULOT !... MERCI A VOUS, MERCI DE VOTRE EXEMPLE, MERCI DE M’AVOIR ACCUEILLI ET PERMIS, A VOS COTÉS, D’ESSAYER DE RACONTER VOTRE TRAVAIL.
Brouck

Extrait de l’introduction du recueil 3 voyage au bout de l’envers" 
Téléchargez l’invitation au vernissage dédicace

Téléchargez l’invitation au vernissage de la Mairie du 12e

--------------

- Une histoire de papiers, photos de Claire Sousbie
On les appelle des « sans-papiers ». Ils sont venus ici pour fuir la situation politique de leur pays, pour faire des études, ou tout simplement pour gagner leur vie, et n’ont pas réussi à obtenir un titre de séjour. J’ai voulu tourner mon appareil vers eux pour témoigner de leur existence car personne ne semble les voir. Pourtant, ils construisent nos bâtiments, font le ménage jusque dans nos institutions, aident et soignent nos aînés. Mais on continue à leur refuser une reconnaissance publique, et on proclame fièrement le nombre d’expulsés tous les ans.
En assistant aux permanences du comité de vigilance/RESF du XIIème arrondissement de Paris, j’ai vu affluer toutes sortes de gens et de situations. La seule constante était l’impressionnante pile de papiers avec laquelle chacun arrivait pour constituer son dossier, un vrai paradoxe pour des sans-papiers ! J’ai voulu insister sur cet aspect pour souligner le poids des démarches et l’exigence que montre l’administration française dans ce domaine. J’ai également essayé de montrer l’engagement, le courage et la ténacité des permanents qui soutiennent les sans-papiers au jour le jour.
Claire Sousbie

Organisé par le Collectif de vigilance pour les droits des étrangers Paris 12e/RESF
avec la participation de la Mairie du 12e

Portfolio

Documents joints