Collectif de vigilance Paris 12 pour les droits des étrangers
Membre du réseau éducation sans frontières                 
 

Les 27 enfants logés a l’hôtel des Alliés scolarisés dans le XII doivent rester dans leurs écoles : INFORMATIONS ET COMMUNIQUES

téléchargez et faites signer la pétition


Appel à rassemblement devant l’école 16, rue Charles Baudelaire Paris 12e
12H00 mercredi 19 novembre

Les 27 enfants scolarisés dans le XIIe doivent rester dans leurs écoles Pour soutenir les 21 familles, les enseignants et les parents d’élèves qui se mobilisent pour que ces enfants ne se voient pas brutalement éloignés de leurs écoles.

Nous demandons aux organismes sociaux gestionnaires de leur logement des solutions dignes et humaines pour que ces enfants soient relogés avec leur famille dans des conditions permettant la continuité de leur scolarisation et leur participation avec leurs familles à la vie de l’école, facteur de socialisation et d’intégration.

Les familles doivent recevoir :
- La garantie de relogement dans l’arrondissement le plus proche possible des écoles.
- La garantie de retour dès l’achèvement des travaux de mise en conformité si elles ne peuvent pas rester dans les parties habilitées de l’hôtel pendant les travaux demandées par la préfecture.

Le Collectif de vigilance Paris XII sur les droits des étrangers-RESF appelle au rassemblement avec les familles, les élus, les enseignants et les parents d’élèves pour que ces garanties soient données avant tout déplacement.

télécharger l’appel

**********

Un article paru dans le parisien du 17 Nov 2008
en page III du cahier central "Paris"

Téléchargez cet article

**********

Le communiqué du Collectif de Vigilance Paris 12 pour les droits des étranges,
15 novembre 08

Les 27 enfants scolarisés dans le XIIe doivent rester dans leurs écoles

21 familles étrangères de l’hôtel des Alliés dans le XII se voient obligées de quitter leur lieu d’habitation et sont envoyées par les organismes sociaux dont ils dépendent très loin de leur quartier, jusqu’en 5éme zone (+ de 2 heures de transport). Certaines sont sommées de partir du jour au lendemain, sans préavis. 27 enfants se voient donc contraints de partir très loin de leur école. Comment se rendront-ils à l’école dans les jours qui viennent ? 17 petits enfants du groupe scolaire maternelle-primaire Charles Baudelaire sont concernés.

L’hôtel des alliés a reçu une injonction de la préfecture de Paris a effectuer des travaux mais reste ouvert au public. En déplaçant les familles si loin de leur quartier d’attache et d’intégration depuis de nombreuses années, le Samu social, l’Ordre de Malte, la Cafda, et les services sociaux de Paris refusent de prendre en compte la dimension humaine du problème. Ces familles étrangères, régularisées ou en cours de régularisation , ne sont plus que des dossiers qu’on déplace au plus vite et au plus simple pour les gestionnaires.

Le collectif de vigilance 12 pour les droits des étrangers –RESF demande à ce que tous les enfants poursuivent leur scolarité dans leurs écoles et que les familles se voient proposées des solutions dignes et humaines. Si elles ne peuvent pas rester dans les parties habilitées de l’hôtel pendant les travaux , elles doivent avoir :

- La garantie de relogement dans l’arrondissement le plus proche possible des écoles.
- La garantie de retour dès l’achèvement des travaux de mise en conformité .

Le Collectif 12 a appelé à un rassemblement aujourd’hui devant l’hôtel et reste mobilisé avec les familles,les élus du XII, les enseignants et les parents d’élèves des écoles concernées pour que ces garanties soient données avant tout déplacement.

Téléchargez le communiqué


Photo haute définition 1 et 2

**********

Communiqué l’équipe enseignante Charles Baudelaire :

  « Dans le contexte de la situation crée au 90 Faubourg Saint Antoine, 9 familles de la maternelle Charles Baudelaire sont sommées de quitter leurs logements dans l’urgence pour cause de travaux à effectuer dans l’immeuble.
L’équipe enseignante demande que tout soit mis en œuvre pour que ces 10 enfants soient relogés avec leur famille dans des conditions permettant la continuité de leur scolarisation dans l’école, car ces familles participent à la vie de l’école et leurs enfants, engagés dans les projets de l’école, doivent pouvoir les mener à leur terme pour poursuivre sans rupture leur scolarité, facteur de socialisation et d’intégration. Il y va également de leur sérénité et de leur équilibre psychologique. »

Téléchargez le Communiqué

**********

L’appel à rassemblement du 15 novembre 2008

Appel à rassemblement demain,samedi 15 novembre à 12H30 à l’hôtel des Alliés 90 rue du Faubourg St Antoine,M° Ledru- Rollin

Le collectif de vigilance 12 pour les droits des étrangers –RESF a été informé que,les familles hébergées à l’Hôtel des Alliés 90 rue du faubourg Saint Antoine ,sont sommées de quitter leur logement, sans préavis, sous prétexte de travaux à effectuer dans l’immeuble

Sachant que 16 enfants seraient expulsés et donc déscolarisés, le collectif 12 demandent aux organismes sociaux chargés de l’hébergement de ces familles :
- une garantie de relogement dans l’arrondissement, le plus proche possible des écoles de façon à ce que la scolarisation des enfants puisse être assurée dans la continuité.
- une garantie de retour dès l’achèvement des travaux de mise en conformité.

**********

Signer la pétition


Portfolio

rassemblement du 15 nov Haute définition 1 Rassemblement du 15nov Haute définition 2 Article duParisien 17/11/08

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette