Collectif de vigilance Paris 12 pour les droits des étrangers
Membre du réseau éducation sans frontières                 
 

FAXEZ ET MAILEZ pour Mr Bellebelle, le père de la petite merveille URGENT


Yves BELLEBELLE, le papa de la petite Merveille, 4 ans, scolarisée à la maternelle BAUDELAIRE à Paris 12ème, est toujours en rétention au Mesnil AMELOT depuis le 5 juin.

Lundi 9, le Tribunal Administratif de MELUN a rejeté sa requête alors qu’on espérait beaucoup de la bonne plaidoirie de l’avocat et du fait de la situation familiale (voir courrier). L’avocat a fait appel, mais ce n’est pas suspensif. M. BELLEBELLE est donc expulsable à tout moment !

Un petit espoir cependant : la police n’a pas le passeport, il lui faut donc obtenir un laisser-passer du consulat du Cameroun. Or, bien que déjà présente au consulat mardi 10 juin au matin avec M. BELLEBELLE la police mais n’a pas réussi à obtenir le laisser-passer.

Il y a donc urgence à faire pression sur le Préfet du 77 : ci-joint un modèle de lettre à envoyer par mail ou mieux, par fax.

FAXEZ ET MAILER POUR M. BELLEBELLE Yves BELLEBELLE a une fille de 4 ans et sa femme est enceinte de 6 mois !

Fax préfet de police de Seine et Marne : 01 64 71 75 25 mail : michel.guillot@seine-et-marne.pref.gouv.fr communication@seine-et-marne.pref.gouv.fr

Et aussi : fax : 01 64 37 10 35

###################################################################

URGENCE

Paris, le 11 juin 2008

Objet : Yves BELLEBELLE

Monsieur le Préfet,

Monsieur Yves BELLEBELLE, originaire du Cameroun a été interpellé par vos services le 2 juin en gare de Melun ; il est en rétention au Mesnil Amelot depuis le 3 juin. Hier, le Tribunal Administratif de Melun a rejeté sa requête, alors que sa situation semblait pourtant permettre l’annulation de l’APRF qui le frappe.

Aussi je vous demande de bien vouloir porter attention à ce qui suit :

M. BELLEBELLE est marié et il a une fille, née en France en 2004 et scolarisée à l’école maternelle Baudelaire, 16 rue Charles Baudelaire à Paris 12ème. Son épouse est entrée en France en 2001 pour une fécondation in vitro ; il l’a rejointe en 2002 dans ce but, abandonnant sa carrière de footballeur qui avait amené ce couple à séjourner dans différents pays comme l’Argentine, la Thaïlande, l’Allemagne, l’Autriche et bien d’autres. Mais Monsieur BELLEBELLE a fait le choix d’avoir des enfants.

La fécondation in vitro a été réalisée et réussie à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière ; leur première enfant est donc née en 2004 ; ils attendent une 2ème fille pour cet été, Madame BELLEBELLE étant actuellement enceinte de 6 mois. Bien entendu, Madame BELLEBELLE est toujours suivie dans le même service et son médecin craint que le stress engendré par l’arrestation de son mari, ne provoque un accouchement prématuré comme ce fût le cas pour l’aînée. Une précision importante : Madame B.. a tenté, malgré les difficultés de langue, des fécondations in vitro dans d’autres pays que la France, mais ce fût chaque fois un échec.

Monsieur BELLEBELLE travaille dans la distribution à Melun, travail déclaré, cotisations sociales payées. Son employeur apprenant sa situation (qu’il ignorait), lui a fait aussitôt une promesse d’embauche, car il l’apprécie beaucoup et tient à le garder.

Monsieur BELLEBELLE a des cousins germains français ou détenant une carte de résident et vivant en France. Il déclare ses revenus et paye régulièrement ses impôts.

Le couple n’avait pas fait de demande de régularisation, non pas par négligence, au contraire ils s’en souciaient beaucoup, mais parce qu’ils ont été mal conseillés.

Pour toutes ces raisons, je vous demande instamment, Monsieur le Préfet, de renoncer à l’expulsion de Monsieur BELLEBELLE, de le libérer d’urgence puis d’examiner sa situation en vue de sa régularisation au titre du travail.

Veuillez croire, monsieur le Préfet, en l’assurance de ma considération,

Signature

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette